ven. 7°C

L'APOGÉE

Le haut Moyen-Âge

Du Ve au VIIe siècle ap. J.-C., l'Europe assiste à un durcissement progressif des conditions climatiques
caractérisé par des pluies et une humidité accrues et par la baisse des températures. Pour le système
économique des villas antiques, les exploitations agricoles sur lesquelles se fondait l'économie
romaine, c'est le début de la crise. De nombreux villages disparaissent, de même que les installations
défensives situées en hauteur. La majorité des petits groupes d'habitations s'installe à une altitude
comprise entre 300 et 600 mètres. Tremona, avec sa superficie d'environ 4 200 m2, située à 640 m
au-dessus du niveau de la mer, correspond à cette tendance reconstruite par les historiens et les archéologues.

La renaissance de Tremona

Les supposées constructions romaines, dont il n'existe plus aucune trace aujourd'hui, se remplissent
à nouveau. Elles sont reconstruites et consacrées aux ateliers d'artisans ou utilisées comme entrepôts.
La population s'installe au centre du site, autour d'un bâtiment principal en pierre, ayant un but religieux
(« l'église ») et en position dominante. Tremona fait partie du « Contado del Seprio » et conserve longuement
son importance stratégique comme carrefour et point d'observation grâce à une position idéale, le long des
voies de communication les plus importantes de l'époque: les routes qui partent de Milan et de Novare
pour rejoindre Côme et les routes qui mènent aux cols du Saint-Gothard, du Lukmanier et du San Bernardino.

L'époque de l'envol

Bien qu'elle reste en marge de la grande histoire, Tremona connaît son envol entre le Xe et au XIIe siècle.
C'est sur l'installation déjà existante, datant du haut Moyen-Âge, que se développe le village à proprement
parler, caractérisé par une enceinte murale (réalisée en deux phases) et édifié sur trois niveaux. Tremona
devient alors un castrum fortifié, un « château ». Les édifices découverts par les archéologues au cours
des différentes campagnes de fouille sont au nombre de 51 et sont tous différents: en plus de l'« église », ont
été découverts une tour de garde à plan carré, des habitations, des entrepôts, des ateliers d'artisan et des forges.